Actualités

Actualités

Les orientations Montmirail pour 2018

Actualités

Après une très bonne année 2017, Vincent Payen, Directeur Général Adjoint de Montmirail nous précise la feuille de route pour 2018. Grâce à la conjoncture favorable mais également une stratégie offensive sur certains secteurs, cette nouvelle année s’annonce comme très prometteuse.

Un excellent bilan 2017

Difficile de commencer 2018 sans évoquer l’année qui vient de s’écouler. Avec une progression de près de 10%, Montmirail avoisine les 11 millions de chiffre d’affaires. Ce résultat positif s’explique par une forte vitalité des départements construction et assurance de personnes mais également par la conquête de nouveaux marchés notamment celui de la gestion de sinistres pour compte chez Gestion Expertise. L’augmentation est significative sur les trois sites, à savoir Marseille, Lyon et Toulouse. Cette dernière entité n’est ouverte que depuis 1 an et les premiers résultats sont très encourageants tant en termes d’activité que de contacts commerciaux.

Les marchés porteurs en 2018

Montmirail souhaite poursuivre son développement sur 3 grands secteurs phares qui vont continuer de progresser en 2018. Le client est au cœur des préoccupations de l’entreprise qui souhaite s’imposer comme un cabinet de courtage de référence sur la région Grand-Sud.

La construction :

En 2017, le secteur a bénéficié de la reprise économique dans le secteur du BTP. Cela s’est concrètement traduit par une hausse des permis de construire de + 13,5% sur l’individuel, + 4,5% sur le groupé et + 6,8% sur le collectif. Le nombre de chantiers privés en 2018 devrait suivre cette même tendance. Dans ce contexte, Montmirail va accentuer sa présence dans ce secteur en proposant ses solutions d’assurances globales pour les chantiers et pour les constructeurs. Notamment à destination des professionnels de l’ingénierie du bâtiment, une spécialité chez Montmirail. Le retrait ou la disparition récente de certains acteurs du marché de l’assurance construction renforce la choix du cabinet de toujours travailler avec des assureurs reconnus dans leur secteur et solides financièrement.

Les assurances de personne :

Montmirail va continuer son développement offensif en particulier sur les P.M.E. de la région qui constituent la cible privilégiée.

L’Entreprise :

Montmirail souhaite proposer à ses assurés un service client encore plus performant en particulier dans le développement des outils de gestion notamment pour les flottes automobiles par la mise en place d’un extranet client. Par ailleurs, Montmirail est la seule structure dans la région à disposer d’une équipe internationale dédiée et présente localement afin d’accompagner au plus proche, ses clients mais aussi à l’international avec Verspieren International.

Montmirail présent sur tous les grands évènements 2018

Montmirail a la volonté de figurer parmi les acteurs de tout premier plan dans le paysage du courtage du Grand-Sud. Cet objectif s’affiche par une présence de l’entreprise en 2018 sur les principaux évènements. Comme chaque année, elle sera présente aux Rendez-vous du Courtage à Marseille ainsi qu’aux Rencontres Régionales de l’Ingénierie à Toulouse en mars. Vous pourrez également retrouver le stand Montmirail au congrès H.L.M. qui se déroulera à Marseille en octobre prochain ainsi qu’au forum DIMO à Lyon.

Enfin, la Direction affiche une certaine fierté pour ses équipes qui font la richesse de l’entreprise.

“ Je suis très fier de l’investissement des équipes, je tiens à souligner leur travail et les résultats parlent d’eux-mêmes (…) Ceci doit nous servir de référence pour 2018. Je compte sur chacun pour la même implication que ce soit dans la conquête de nouveaux marchés comme dans l’accompagnement de nos clients. “

Vincent Payen

linkedin

Une rencontre avec Montmirail : la construction d’une relation durable

Actualités

Montmirail sera présent aux Rendez-vous du courtage qui auront lieu au Parc Chanot à Marseille le 27 mars 2018. Cet évènement incontournable est l’occasion pour les professionnels du secteur de se rendre compte de l’offre d’assurance, de réactualiser leurs opportunités de placement et de se tenir informés du marché. Cédric Martinico chargé d’affaires chez Montmirail, nous éclaire sur le sujet.

Les journées du courtage, un rassemblement attendu

En rassemblant pas moins de 1 180 courtiers et intermédiaires en assurance, les Rendez-vous du courtage passent un nouveau cap et constituent ainsi un évènement annuel majeur. A travers des tables-rondes, des conférences mais également grâce au village formé par les différents stands des participants, le salon offre une large palette de rencontres et de possibilités pour l’avenir.

Que vous soyez courtiers en assurance mais également mutualistes, grossistes, distributeurs-courtiers ou agents généraux, ce rendez-vous permet un décryptage de l’environnement, des enjeux et défis qui vous attendent.

Montmirail, agréé LLOYD’S de Londres depuis 1985.

Montmirail, est le premier courtier français à avoir décroché une délégation de souscription et de gestion complète des contrats d’assurance Lloyd’s de Londres. C’est pourquoi vous trouverez notre stand dans le village Lloyd’s. Si nous avons à cœur de vous présenter ces solutions phares, nous vous inviterons également à découvrir l’ensemble de nos services. Les liens privilégiés que nous entretenons avec les assureurs spécialisés du marché anglais ou français nous permettent de bénéficier des pouvoirs de souscription étendus, gages de confiance et de notre technicité.

L’assurance construction, principal secteur d’activité chez Montmirail

Montmirail est l’un des plus importants courtiers en assurances du sud de la France. Présents sur le marché depuis de nombreuses années, nous sommes également devenus une référence sur le secteur de la construction. Depuis quelques années, grâce à plusieurs facteurs conjoncturels, l’apparition de nouveaux acteurs et de nouvelles offres, le secteur s’est redynamisé. Grâce à notre expertise très technique, dans un contexte de complexité procédurale important, nos équipes sont à l’écoute permanente du marché. Notre grande proximité avec nos clients, notamment sur les demandes précises de leurs donneurs d’ordre, nous permet de proposer des solutions d’assurance sur-mesure aux professionnels de la construction.

Cédric Martinico, chargé d’affaires du département construction, ainsi la responsable du Département Construction, Mme Odile Vidal, vous attendent sur notre stand avec impatience. Pour toutes questions ou demande de rendez-vous, merci de nous contacter par mail à : construction@montmirail.com

linkedin

Montmirail à Toulouse, 1 an déjà !

Actualités

Il y a un an à peine, nous vous annoncions l’ouverture d’un bureau Montmirail à Toulouse sous la houlette d’Aurélie MAGNE KHANANO. En ce début d’année 2018, nous vous proposons de faire un premier bilan des actions menées et des projets en cours.

Grand-Sud : Une implantation Montmirail réussie

Au niveau chiffre d’affaires, le bureau de Toulouse a largement dépassé les objectifs escomptés. Cette réussite s’explique par une conjonction de facteurs. D’une part Montmirail a su aller à la rencontre des décideurs en intégrant les réseaux toulousains de professionnels. Et d’autre part, l’équipe a su mettre en place une réelle relation de proximité avec ses clients dont certains sont fidèles depuis plus de 20 ans. La présence d’une personne sur place, à l’écoute, professionnelle et réactive, a renforcé cette confiance. Cela a aussi permis de capter des gros marchés notamment dans le secteur de construction.

Toulouse, une grande famille sensible à l’humain

Plus encore que dans d’autres régions, à Toulouse, le réseau de connaissances et les recommandations sont primordiaux. La présence de Montmirail sur différents évènements et notamment comme unique courtier en assurance construction lors des Rencontres Régionales de l’Ingénierie (R.R.I.) permettent d’asseoir une image professionnelle et ainsi d’établir des partenariats avec les architectes et les bureaux d’études locaux. Montmirail sera à nouveau présent cette année lors de l’édition 2018 de ce salon qui aura lieu les 14 et 15 mars prochain.

Les projets 2018 pour Montmirail Toulouse

Outre les R.R.I, en 2017, le bureau toulousain a organisé un petit déjeuner sur le thème de la réception d’ouvrage qui a rencontré beaucoup de succès. Les invitations lancées via LinkedIn ont contribué à la réussite de l’événement tant au niveau participation qu’en nombre de souscriptions qui en ont découlées. Fort de son succès, un nouveau petit déjeuner sera organisé courant du premier semestre 2018 ainsi qu’un cocktail prévu en juin.

Le bureau toulousain est mutualisé avec celui de Verspieren. Actuellement composé de 3 personnes, l’équipe tend à s’accroître pour les années à venir dans d’autres secteurs de spécialités du groupe Verspieren.

linkedin

Poseidon, l’assurance Plaisance version Montmirail

Actualités

Basé à Marseille, Poséidon est le nom du service spécialisé en courtage nautique et en assurance plaisance du groupe Montmirail. A l’occasion du salon nautique de Lyon, Jeannine Roussilloux, responsable du département plaisance, nous éclaire sur le sujet.

L’assurance plaisance, pourquoi un service dédié ?

Chez Montmirail, l’assurance plaisance et le courtage nautique sont des sujets traités par des experts. Uniquement tourné vers la pratique de loisirs, la gestion de ces contrats requièrent des compétences spécifiques. Dans l’univers nautique chaque élément a une dénomination et une fonction bien précise. La connaissance du code de la mer et du vocabulaire associé sont indispensables. L’assurance plaisance garantit un loisir qui s’avère onéreux, nos clients apprécient d’autant plus notre expertise et notre faculté à comprendre leur langage et leurs contraintes techniques.

L’assurance plaisance, quelles garanties ?

Assurer son bateau dépend essentiellement de son type (moteur, voilier, zodiac, etc.) de sa taille, de son usage et de son type de navigation. On assure bien évidemment le navire en tant que tel contre les sinistres personnels (talonnage, mauvaise météo, accidents, etc.) mais également pour les dommages causés aux tiers. Aussi bien aux matériels, aux équipements qu’aux personnes. L’assurance plaisance couvre tous types de sinistres aussi bien en mer que pendant un transport ou même à l’hivernage. Poséidon est spécialisé dans l’assurance des pavillons français et quelques étrangers pour la zone Europe / Méditerranée occidentale.

L’assurance plaisance, quelles précautions prendre ?

Pour obtenir un contrat d’assurance plaisance il est nécessaire de remplir quelques obligations légales. Les skippers de bateaux à moteurs doivent posséder un permis spécifique. L’acte de francisation (sorte de carte de crise du bateau) est également essentiel pour déterminer le pavillon et les informations techniques du navire. Avec la zone de navigation, celui-ci déterminera le montant de la prime d’assurance et les garanties associées. L’embarcation doit également avoir des équipements de sécurité aux normes et conformes aux nombres de personnes à bord. Enfin, même s’il n’a pas de caractère obligatoire, le contrat d’assurance est systématiquement demandé pour obtenir une place dans un port.

linkedin

Réforme de la loi travail, ce qui change !

Actualités

Engagée par la première loi El-Khomri sous le mandat de François Hollande, la réforme du droit du travail a été poursuivie par voie d’ordonnances en septembre dernier. C’est en effet 160 pages contenant 5 ordonnances qui ont été publiées au journal officiel. Montmirail, résume pour vous ces 36 nouvelles mesures qui touchent principalement au dialogue social et au licenciement.

Le principe de hiérarchie des normes

Pour faire simple, en droit français, les textes sont organisés de manière pyramidale. Tout en haut se situe le droit international, puis la Constitution Française, les lois de la République, les Codes, les accords collectifs (de branche/secteur d’activité puis d’entreprise) et enfin les contrats. Avant la loi El-Khomri de 2014, un texte inférieur ne pouvait pas être contraire ou « moins disant » qu’un texte supérieur. Ainsi un accord d’entreprise doit respecter un accord de branche qui lui-même doit respecter le Code du travail. Depuis, les niveaux branches et entreprise sont inversés sur des sujets qui concernent uniquement le temps de travail.

Inversion de la pyramide pour renforcer le dialogue social

Les ordonnances Macron renforcent l’inversement de la hiérarchie sur deux domaines en particuliers :

  • Les conditions du C.D.D. et le C.D.I. de chantier vont pouvoir être négociés au niveau des branches professionnelles et non plus au niveau de la Loi.
  • Les rémunérations (primes, salaires minimum, etc.), auparavant négociées au niveau de chaque branche, pourront être discutées directement au sein des entreprises. A noter toutefois que les revenus devront respecter le Code du travail et ses obligations comme le SMIC par exemple.

La fusion des instances représentatives du personnel

La réforme prévoit la fusion des trois instances d’information et de consultation : le comité d’entreprise, le Comité d’Hygiène de Sécurité de des Conditions de Travail (CHSCT) et les délégués du personnel, en une seule : le Conseil Social et Économique (CSE).

Un représentant du personnel – élu par les salariés – pourra désormais conclure, dans les entreprises de moins de 50 salariés, un accord collectif avec sa direction sur tous les sujets.

Dans les entreprises de moins de 20 salariés qui n’ont pas d’élu du personnel, les employeurs pourront directement négocier avec les salariés sur des sujets comme la rémunération, le temps de travail ou l’organisation du travail.

Du changement dans la rupture du contrat de travail

Dans le but de sécuriser les entreprises tout en protégeant les travailleurs, le gouvernement a réfléchi à un ensemble de mesures dans le but de fluidifier le marché du travail. Parmi elles :

  • Un plafonnement des indemnités prud’homales grâce à un barème de dommages et intérêts impératif.
  • Des délais de recours raccourcis à 1 an en cas de contestation de la rupture du contrat de travail.
  • Des critères plus stricts en matière de licenciement économique.
  • 25% d’augmentation des indemnités légales de licenciement.
  • Possibilité de ruptures conventionnelles collectives.

loi-travail

linkedin