L’O.M. DANS LE SANG DE MONTMIRAIL

Notre entreprise
31 mai 2020

Peu de gens s’en souviennent, mais avant d’être le fondateur du cabinet de courtage en assurance éponyme, René Dufaure de Montmirail était un fervent amateur de football et de sports en général. Si son nom a été oublié avec le temps, il est pourtant l’un des fondateurs du club mythique de l’Olympique de Marseille. Retour sur une destinée peu ordinaire.

Une enfance sportive au grand air

René de Montmirail est né en 1876 à Verdun. Il passe toute son enfance en Algérie où il est élevé par son père militaire et sa belle-mère. Très sportif, il partage son temps entre le lycée d’Alger, l’équitation, l’escrime et l’athlétisme.

A 18 ans, il quitte la Kabylie pour Marseille, où il poursuit ses études de commerce. Il entre au service de Marius Julien et sympathise avec les fils du patron. Ensemble, ils jouent au football dans le Junior-Club qui regroupe des collégiens et des lycéens.

La naissance d’un club, le réveil de toute une région.

Le 14 août 1897, il transforme le Junior-Club en Football Club de Marseille (F.C.M.). Véritable touche à tout, il fonde également le Comité Régional du Littoral de l’U.S.F.S.A.* dont il est élu président en 1898. Il pratique toujours l’escrime mais également l’aviron et le rugby. Le 8 janvier 1900, le F.C.M. et le cercle d’escrime s’associent pour donner naissance à un nouveau club qui deviendra mythique : l’Olympique de Marseille.

La cité Phocéenne devient alors le lieux de toutes les compétitions. Jusque là uniquement centrée sur les activités hippiques ou liées au cyclisme, on y organise les premiers championnats de rugby, de football, d’escrime, de natation, etc. C’est le point de départ d’une effervescence sportive régionale qui perdure encore aujourd’hui.

Une deuxième vie après l’O.M.

En 1901, René de Montmirail se marie avec Madeleine Dubois, rencontrée au Football Club quelques années plus tôt. C’est à elle que l’on doit notamment le slogan "droit au but". Quelques temps après, il quitte l’ensemble de ses fonctions sportives et crée le cabinet de courtage Montmirail. Il donne naissance à 6 enfants et, après avoir été mobilisé en 1914, il meurt dans la discrétion en 1917.

Oublié du club dont il a fondé la légende et 100 ans après sa mort, René Dufaure de Montmirail a enfin été honoré comme il se doit par la ville qu’il a tant aimée. Sous l’impulsion de fervents supporters de l’O.M., le parvis du nouveau Vélodrome a été baptisé à son nom lundi 20 février 2017 en présence de la famille et de nos collaborateurs marseillais. Pour que Montmirail et l’Olympique soient "A jamais les premiers".

*Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques

Retour