C.I.T.E 2018, ÉVOLUTIONS ET CHANGEMENTS

Réglementation
29 février 2020
Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (C.I.T.E) vient d’être reconduit pour 2018. L’objectif du dispositif était d’aider les ménages les plus modestes, par un système de réduction d’impôt, à s’engager dans des travaux de rénovation énergétique. Plus qu’un hobbie écologique, l’engagement en 2018 va plus loin, en recentrant le dispositif sur les énergies renouvelables et les technologies de pointe. Montmirail vous aide à comprendre.

Les principaux changement en 2018

Initialement, le dispositif devait prendre fin en décembre 2017. Le projet de Loi de Finances 2018 vient de proroger d’un an le C.I.T.E. Toutefois les dépenses éligibles devraient être progressivement réduites. Les principaux changements concernent :

  • Les chaudières à fioul qui ne font plus partie du nouveau dispositif. Les aides se recentrent sur les moyens de chauffage et de fourniture d’eau chaude sanitaire à chaleur renouvelable.
  • Le taux du crédit d’impôt passe à 15 % (au lieu de 30 %) jusqu’au 30 juin 2018. Il sera ensuite supprimé. Il concerne les dépenses d’acquisition de matériaux d’isolation thermique des parois vitrées, de volets isolants et de portes d’entrée donnant sur l’extérieur.
  • En 2019, le C.I.T.E. est transformé en prime à l’achèvement des travaux.

Le dispositif reste accessible sous conditions de ressources. C’est plus de 25 000 ménages aux revenus modestes ou très modestes qui seront ainsi aidés.

Assurer sa maison pendant et après les travaux

La majorité des contrats d’assurance habitation couvrent les risques pendant les travaux. Cependant, il est nécessaire de s’en assurer au préalable auprès de sa compagnie. En effet, dans certains cas, une extension de garantie voire même un changement de contrat peuvent être nécessaire. Pour les travaux de grande ampleur (extension, surélévation), votre assureur peut également vous proposer une  "assurance tous risques de chantiers"  en complément du contrat Dommages Ouvrage obligatoire.

Une fois les travaux terminés, il est essentiel de mettre votre assurance habitation en conformité. Cela permet couvrir vos biens nouvellement rénovés, ainsi que d’y inclure certaines clauses de garanties particulières, notamment pour couvrir les équipements neufs. Votre assureur pourra également réévaluer la valeur de votre maison afin de revoir le montant d’indemnisation en cas de sinistres. Enfin, si vos nouveaux équipements vous expose à un risque réduit, vous pouvez également demander une réduction des primes payées au titre de votre assurance habitation.

Retour